Articles de presse

Exposition Peinture /Sculpture à La Virgule

Une belle « Entrée en matières » exposée à La Virgule, à Morlaix

« Entrée en matières », la première exposition du nouveau lieu culturel, La Virgule, a ouvert ses portes aux visiteurs à Morlaix. Elle est visible jusqu’au 19 juin.

L’exposition « Entrée en matières », au tiers-lieu culturel La Virgule, permettra d’admirer les œuvres nées de la créativité des participants aux ateliers mis sur pied par l’association Stand’Arts.
L’exposition « Entrée en matières », au tiers-lieu culturel La Virgule, permettra d’admirer les œuvres nées de la créativité des participants aux ateliers mis sur pied par l’association Stand’Arts.

La toute première exposition proposée par le tiers-lieu culturel La Virgule, au 9, rue de Paris, à Morlaix, est à mettre au crédit des ateliers thérapeutiques artistiques peinture et sculpture de Stand’Arts, l’association du Centre hospitalier des Pays de Morlaix (CHPM). Rappelons que la vocation de cette structure, créée en 1998, est d’amener des personnes en proie à des difficultés psychiques de tous ordres, encadrées par des soignants et des artistes intervenants, à s’ouvrir à divers moyens d’expression, par le biais d’ateliers qui offrent, également, le choix du théâtre ou de la radio.

Un dispositif étalé sur deux ans

Intitulée « Entrée en matières », l’exposition mettra jusqu’au 19 juin en lumière une centaine de gravures et une vingtaine de sculptures, pour la plupart nées de la créativité des participants à deux ateliers distincts, étalés sur plusieurs mois. L’un était animé et encadré par la peintre et graveuse Gaëlle Ben El Hocine, l’autre par le sculpteur sur bois Gzilo, un pseudo fort logiquement tiré du mot xylo, ou bois en grec. À noter que le dispositif, qui voit en temps ordinaire chaque artiste s’impliquer pendant deux ans à raison d’un atelier par semaine, sera, cette fois, quelque peu prolongé, crise sanitaire oblige.

Contact

Stand-Arts au 02 98 62 67 42, ou sur www.stand-arts.org ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou La Virgule, au 02 98 19 19 09.

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/une-belle-entree-en-matieres-exposee-a-la-virgule-a-morlaix-09-06-2021-12765718.php


   
  • Presse: Micro Stand'Arts, par Le Télégramme
  • Presse: Micro Stand'Arts, par Le Télégramme
  • Presse: Micro Stand'Arts, par Le Télégramme
  • Presse: Micro Stand'Arts, par Le Télégramme

→ Reportage du Télégramme sur Radio Micro Stand'Arts, lors de l'enregistrement de la 44ème émission, mercredi 24 Mars 2021:

Encadrés par Marie Dalquié, de France Culture, les animateurs de « Micro Stand-Arts », patients de l’hôpital psychiatrique, ont enregistré leur première émission de l’année sur le thème de la presse. Leur invitée était Valérie Le Nigen, de France Bleu Breizh Izel (à gauche). (Le Télégramme/Gwendal Hameury)

Le service des Chardonnerets, à l’hôpital psychiatrique de Morlaix, s’est transformé en studio de radio, ce mercredi. Plusieurs patients y ont enregistré leur émission « Micro Stand-Arts ».

Encadrés par Marie Dalquié, de France Culture, les animateurs de « Micro Stand-Arts », patients de l’hôpital psychiatrique, ont enregistré leur première émission de l’année sur le thème de la presse. Leur invitée était Valérie Le Nigen, de France Bleu Breizh Izel (à gauche). (Le Télégramme/Gwendal Hameury)VOIR LE DIAPORAMA

« Vous assurez tous, je suis impressionnée ! Vous avez trois minutes, le temps de la chanson ». Tandis que Martin, ingé son à Radio France, balance « Hey Jude », des Beatles, Marie Dalquié, journaliste à France Culture, encourage ses troupes et glisse quelques consignes. Depuis le début de l’année, à raison d’une intervention tous les 15 jours, c’est elle qui encadre l’atelier thérapeutique artistique (ATA), spécialité radio, de l’association Stand-Arts (*). Une dizaine de patients de l’hôpital psychiatrique y participe.

Quatre émissions par an

Ce mercredi 24 mars 2021, dans une salle du service des Chardonnerets transformée en studio, il y a davantage de stress qu’à l’habitude. Jean-Michel, Michaël, Didier, Xavier, Romain, Cathy (alias « Mémène ») et leur équipe soignante (Karine Grall, Gaëlle Gouriou et Yann Audran) enregistrent en effet leur première émission de l’année, dans les conditions du direct. Ou presque. Qui plus est sous le regard d’une caméra de France 3 et de la presse locale. Logique : pour ce 44e numéro de « Micro Stand-Arts » (elle existe depuis 2009), « l’émission des stars qui accueille aussi bien les VIP que les vieilles pies », dixit Cathy, les patients ont choisi le thème de la presse.
« On enregistre quatre émissions d’une heure par an. La musique, le sommeil, le confinement, la communication… À chaque fois, on choisit le thème à main levée, confie Romain. Puis on se voit tous les mercredis pour travailler dessus. Cette fois, ça tombait pendant la semaine de la presse, alors on s’est dit que ce serait bien ».

À lire sur le sujet Stand-Arts. L’atelier thérapeutique un espace d’expression

Minutieusement préparé

Chronique musicale, interview croisée de patients lecteurs de presse quotidienne régionale, micro-trottoir spécial « fake news », entretien avec Valérie Le Nigen, journaliste à France Bleu Breizh Izel… Tout a été minutieusement préparé. C’est fluide. Il y a bien une ou deux transitions à reprendre, mais rien de méchant. « Ce n’est pas grave, là on fait quelque chose de compliqué. Tu reprends à mon signal », rassure Marie Dalquié.

Cette dernière a rencontré l’équipe de Stand-Arts l’an passé, lors du festival Longueur d’Ondes, à Brest. La journaliste avait un projet personnel d’ateliers radio pour « milieux empêchés ». L’association cherchait un intervenant pour 2021. Ça a collé tout de suite. Si bien que Stand-Arts a signé une convention d’un an avec Radio France pour que Marie Dalquié soit détachée à 50 % sur ce projet.

« Un bonheur »

Son objectif est de rendre véritablement autonome cet atelier radio qui fait figure d’ovni dans le monde de la psychiatrie. C’est pourquoi, outre les sessions de travail journalistique et l’enregistrement de l’émission, elle a aussi formé patients et soignants au montage et à l’utilisation du matériel radio que Stand-Arts a acheté en 2019 grâce à un don privé. « C’est vraiment un bonheur de travailler avec eux. Ils sont très créatifs, ont beaucoup d’humour, d’envie et de cœur. Mon travail consiste simplement à donner une structure radiophonique à leur travail. Cet atelier les valorise, c’est un sas de décompression pour eux. »

À lire sur le sujet : Stands-Arts fête ses 20 ans

 « Une bouffée d’oxygène »

Jean-Michel, Romain et consorts abondent. « La radio, c’est une école mais aussi une thérapie ; ça nous aide à mieux communiquer en groupe », explique le premier. « Moi, ça m’a aidé à prendre la parole en public », confie le second. Tous mettent en avant « une bouffée d’oxygène » permettant d’oublier problèmes et traitements, l’espace de quelques heures. Et qui procure évidemment une fierté bien légitime, leur travail étant diffusé sur Radio Nord Bretagne et Radio Pays du Léon le premier samedi du mois, ainsi que sur le site internet de Stand-Arts. Rien que des ondes positives.

* L’association propose aussi des ateliers théâtre, peinture et sculpture. Les œuvres des deux derniers seront exposées à l’occasion de l’ouverture de la Virgule, rue de Paris, prochainement.

 source: https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/les-ondes-positives-de-micro-stand-arts-sur-l-hopital-psychiatrique-de-morlaix-24-03-2021-12724574.php


 
France Bleu Breizh Izel: A la découverte de "Micro Stand'Arts"

A la découverte de "Micro Stand-Arts", l'atelier radio de l'hôpital psychiatrique de Morlaix

Jeudi 25 mars 2021 à 8:08 - Par Valérie Le NigenFrance Bleu Breizh Izel Morlaix

Des jingles, des chroniques, de la musique, des micro trottoirs : l'émission "Micro Stand-Arts" des ateliers thérapeutiques artistiques de l'hôpital psychiatrique de Morlaix dans le Finistère est accompagnée cette année par des professionnels de Radio France. De la vie et du cœur.

Les participants suivent le conducteur de l'émission et repèrent les gestes à effectuer au technicien. © Radio France - Valérie Le Nigen

Des jingles, des chroniques, du rap avec le compositeur au micro, des micro trottoirs, des interventions humoristique d'une actrice, une interview : l'émission est rythmée et joyeuse. Et si quelques mains tremblent à l'approche du micro, les yeux pétillent. Tous les mois, une dizaine de patients inscrits aux ateliers thérapeutiques artistiques de l'hôpital psychiatrique de Morlaix dans le nord Finistère enregistrent une émission radio. Son nom "Micro Stand-Arts". Cette année, ils sont accompagnés par une professionnelle de Radio France. 

Marie Dalquié, attachée de production à France Culture, anime un atelier tous les 15 jours. Un ingénieur du son de Radio France également, Martin Troadec, est intervenu pour les conseiller dans l'achat de matériel et pour les former techniquement.

Détendre les corps, renforcer la cohésion du groupe

Juste avant l'émission, le groupe reprend le conducteur, cale les micros, les interventions des uns et des autres. Tic, tac, tic, tac, l'heure tourne et le calage est minutieux. Il y a évidemment un peu de pression, d'autant plus que des journalistes de France Bleu, France 3, du Télégramme et de Ouest France assistent à l'émission cette semaine. Pourtant, l'ambiance reste détendue. "On est là pour s'amuser" rappelle Marie Dalquié. 

Juste avant le lancement de l'émission, Gaëlle, l'une des infirmières réunit le groupe en rond pour chauffer la voix, détendre les corps et par un jeu de sons, renforcer la cohésion du groupe. C'est pro et cela fait du bien d'être ensemble. Mickaël suit l'atelier radio depuis dix ans : "Je suis plutôt un enfant de la télé, mais l'atelier me permet de rencontrer du monde. C'est important car je ne travaille pas. Les participants sont ouverts d'esprit. Cela fait rencontrer du monde et j'écoute désormais aussi la radio avec une autre oreille."

Mémène, l'invitée VIP, apporte sa touche d'humour

L'émission démarre avec Martin Troadec à la console. Ingénieur du son à Radio France, il a aidé l'équipe à choisir du matériel, financé grâce à un don d'un ancien patient. Cathy, l'une des participantes, joue au micro le rôle de "Mémène", une voisine qui se mêle de tout avec humour. Elle est aussi assidue aux activités "Théâtre" des ateliers thérapeutiques artistiques et réussit avec brio à faire rire toute la salle par des interventions intempestives. 

Xavier interprète une chanson qu'il a composée. Il demande à recommencer. Le retour dans le casque n'est pas assez fort. On reprend et c'est bon. 

Yann Audran, l'un des infirmiers résume l'intérêt des ateliers, qu'ils soient radio, théâtre, peinture ou sculpture : "Cela soutient les thérapies. Cela peut être libératoire, dans l'expression de trauma. Ce sont des outils très précieux et alternatifs." 

Les émissions peuvent être réécoutées sur le site de l'association Stand'Arts qui soutient les activités thérapeutiques artistiques de l'hôpital psychiatrique de Morlaix.

source: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/sacre-micro-l-atelier-radio-de-l-hopital-psychiatrique-de-morlaix-1616648140


 
Stand'Arts -  dernières représentations

« Être quelqu’un quelque part », une pièce mise en scène par Nathalie Couprie « Être quelqu’un quelque part », une pièce mise en scène par Nathalie Couprie et présentée le 31 janvier dernier, sera jouée lors de deux ultimes représentations. L’avant-dernière de cette pièce créée par l’association Stand’Arts, de l’Atelier thérapeutique et artistique du CHPM, aura lieu au centre social de l’hôpital de Morlaix, le jeudi 16 mai à 14 h 30. Puis, il restera une dernière date, le vendredi 14 juin, cette fois au théâtre de Morlaix, à 20 h 30. Pratique Tarif : 5 € pour les adhérents et 8 € pour le public. Plus d’informations au 02 98 62 67 42, ou sur www.stand-arts.org ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Source : Le Télégramme 12 mai 2019


 
Le théâtre des Abeilles saison 2019

Stand’Arts. La saison théâtrale lancée Cette nouvelle pièce de théâtre est une « composition poétique et singulière de corps, de mouvements, d’espaces et de langages ». Le Théâtre des Abeilles, atelier thérapeutique de l’association Stand’Arts, a présenté la première de sa nouvelle création, « Être quelqu’un quelque part», le 31 janvier au centre social de l’hôpital. Prochaine représentation le 8 février, au Roudour. Stand’Arts, de l’Atelier thérapeutique et artistique du CHPM, (Centre hospitalier du Pays de Morlaix), lance sa nouvelle saison théâtrale. Un événement dans le Landerneau artistique et scénique, car il faut attendre deux ans en moyenne avant que l’association ne présente sa nouvelle création. Créée en 1998 en tant qu’émanation d’un « Théâtre des Abeilles » né en 1980, elle est destinée à aborder la palette artistique la plus large, ce qui, outre le théâtre, comprend également la sculpture comme la peinture. Cette année, Nathalie Couprie met en scène une douzaine de « personnages, fragments d’humanité, en quête de corps, de lieu et d’existence. Ils racontent pour exister, cherchent ce qui peut les rassembler ». Source : Le Télégramme 02 février 2019


 
Exposition mairie de Morlaix 2018

Mairie. Une expo d’ouverture au monde Présentée notamment par Jacques De Kerdrel lors du vernissage, l’exposition se tiendra jusqu’au 1er décembre salle Cornic. (PHILIPPE MONOT) Vendredi 23 novembre, la mairie a accueilli le vernissage d’une exposition quelque peu hors normes. En effet, l’inattendu se situe dans le fait que ces œuvres sont dues à l’esprit créatif de personnes en difficulté psychologique. Tout commence en mai 1998, avec la création de l’Atelier thérapeutique artistique (ATA), au sein de l’association Stand-Arts. L’idée, proposer à des personnes en détresse une ouverture vers des moyens d’expression ou d’investissement personnel, à condition qu’elles aient déjà amorcé un processus d’autonomie. L’accompagnement est assuré par deux psychiatres, une psychologue et un cadre de santé, ainsi que par des « artistes intervenants », l’objectif avoué de Stand-Arts étant de favoriser et valoriser la créativité individuelle. Quatre éléments et « arbre de vie » Toute personne en demande de soins et désirant s’inscrire dans ce type de projet peut prendre contact auprès de l’équipe soignante, pour quelques séances d’essai, à la condition qu’il y ait des places disponibles. Parmi les différentes formules de médiation artistique possibles, c’est donc la sculpture, avec des créations sur le thème des quatre éléments encadrées par Gaëlle Haubtmann et la peinture, avec Jacques De Kerdrel et un « arbre de vie », qui font l’objet de cette expo, qui sera visible jusqu’au 1  Jusqu'au 1er décembre salle Cornic.. Source : Le Télégramme 25 novembre 2018


 
Les 20 ans de l’association Stand'Arts

Stand-arts. Un anniversaire collectif Artistes, animateurs et équipe soignante réunis, lors du vernissage, devant quelques-unes des oeuvres exposées.   L’association Stand-arts s’est installée mercredi 20 juin, à l’Auberge de jeunesse de Morlaix pour fêter ses vingt ans d’existence. Un anniversaire célébré avec les bénéficiaires des ateliers thérapeutiques, radio, théâtre, sculpture, peinture, le personnel de l’hôpital, les amis de l’association et les visiteurs. L’après-midi a commencé par l’enregistrement d’une émission de radio dans les conditions du direct et la mise à feu du four éphémère pour cuire l’œuvre collective en faïence. Démonstration de peinture et de sculpture, visionnage de la dernière pièce de théâtre « Ailleurs c’est ici » ont précédé les bougies qui ont été soufflées vers 18 h 30. Source : Le Télégramme 24 juin 2018


 
Exposition au Tempo 2018

Stand Arts. Exposition au Tempo Les participants de l’Atelier thérapeutique artistique peinture ont présenté leurs œuvres qui seront visibles au Tempo jusqu’au 15 juin. L’Atelier thérapeutique artistique peinture, accompagné par l’artiste-peintre Jacques de Kerdrel, offre à des personnes en difficultés psychologiques une ouverture sur des moyens d’expression, tout en leur apportant un éventail de techniques. L’atelier favorise et valorise la créativité individuelle avec l’aide de soignants qui accompagnent une évolution de restructuration personnelle. Sylvie Salaün et Yann Audran, infirmiers encadrants, ont accompagné, mercredi 23 mai, les participants de cet atelier pour l’accrochage des œuvres réalisées, aux cimaises du Café Tempo, cours Beaumont. Après le vernissage qui a lieu vendredi 25 mai, les tableaux seront visibles jusqu’au 15 juin. Source : Le Télégramme 25 mai 2018


 
Radio Micro Stand'Arts en reportage

Bal Mabille. Pas de danses à l'hôpital Cédric Hergault, de l'ensemble Bal Mabille, s'est mêlé aux danseurs pour donner le tempo. Les résidents de Bélizal et les patients de psychiatrie de l'hôpital ont participé à un bal, lundi, au centre d'activités sociales de l'hôpital. Et c'est en nombre qu'ils sont entrés dans la danse, par binômes, sur des airs de polka, valse, slow, ou dans des rondes, sur de la musique ancienne ou populaire, comme la bourrée auvergnate. Un partenariat avec Son ar Mein Emmanuelle Huteau, à la clarinette et au chant ; Camille Aubret, au violon ; Olivier Depoix, à l'accordéon, et Cédric Hergault, aux percussions et à l'animation, réunis dans l'ensemble Bal Mabille, un clin d'oeil à ce bal parisien du XIXe siècle, ont décliné toutes sortes de rythmes et de musiques pendant une heure et demie. Cet événement musical, est, depuis juillet, le douzième qu'organise l'association Son ar Mein, en partenariat avec des Ehpad et des hôpitaux. Une diffusion radiophonique Des patients de psychiatrie, membres de l'atelier thérapeutique radiophonique de l'association Stand-Arts, ont enregistré la musique du bal et réalisé des interviews des musiciens et de danseurs. Aidés par Michel Autret, de Tébéo, ils réaliseront une émission qui, après avoir été écoutée et validée par l'ensemble du groupe, sera diffusée sur internet, où sont déjà archivées 29 émissions, et en juillet, un samedi matin, sur Radio Nord-Bretagne. Source : Le Télégramme 15 avril 2017


 
Exposition Atelier PEINTURE Café TEMPO 2016

Stand-arts. Les artistes exposent au Tempo Emmanuelle, Fabienne, Dina, Gaëlle et Alain ont présenté leurs oeuvres en compagnie des infirmières Katell et Sylvie, et de l'artiste Faltazie, à l'occasion du vernissage de l'exposition, vendredi. L'atelier thérapeutique artistique du Centre hospitalier des pays de Morlaix expose actuellement le travail des 23 personnes de l'atelier peinture. Celui-ci fonctionne en groupe ouvert où chacun peut bénéficier d'une séance hebdomadaire, soit dans le groupe du lundi soir ou dans celui du vendredi matin. Créativité individuelle L'atelier favorise et valorise la créativité individuelle avec l'aide de soignants qui accompagnent une évolution de restructuration personnelle, et celle d'un artiste qui suscite l'intérêt et l'imagination tout en apportant un éventail de techniques. C'est l'artiste peintre et illustratrice Faltazie qui a accompagné les peintres de l'atelier tout au long de l'année. Les 46 tableaux et les deux tableaux de Faltazie, exposés jusqu'au 10 juin sur les murs du Tempo, sont à vendre. Exposition de peinture au Tempo. Jusqu'au 10 juin. Source : Le Télégramme 25 mai 2016


 
Exposition Sculpture avec Pierre Quentel mai 2016

Exposition. Stand-arts et Pierre Quentel L'atelier thérapeutique artistique sculpture du Centre hospitalier des Pays de Morlaix expose à la mairie depuis le début du mois, en compagnie de Pierre Quentel, artiste peintre, ancien intervenant de l'atelier peinture de Stand-arts. Le Dr Élodie Le Nen, médecin-référent des ateliers et présidente de l'association, s'est rendue sur place lors du vernissage qui a eu lieu vendredi, avec les artistes de l'atelier et les infirmiers référents. « Sculpter met en jeu l'aptitude à observer et mémoriser, à mettre en perspective la notion d'équilibre, à mettre en suspens, à prendre du recul, à concrétiser et à faire aboutir ou non », a-t-elle précisé. Source : Le Télégramme 19 mai 2016


 
L'île imaginaire dans le Télégramme

Stand-Arts - L'île-maginaire » en tournée Acteurs, soignants et metteur en scène du Théâtre des Abeilles ont créé « L'île-maginaire ». Début de la tournée jeudi, à 14 h 30, au centre social de l'hôpital. L'association Stand-Arts, créée en juillet 1998, complète le dispositif de soins de l'Atelier thérapeutique artistique (At.) du Centre hospitalier des pays de Morlaix. Quatre ateliers (théâtre, sculpture, peinture et radio) favorisent et valorisent la créativité individuelle, avec l'aide de soignants qui accompagnent une évolution de restructuration personnelle et celle d'artistes qui suscitent l'intérêt et l'imagination.  Le théâtre pour le mieux-être L'atelier théâtre, appelé le Théâtre des Abeilles, fonctionne sur deux ans, à raison d'une séance par semaine. Le comédien-metteur en scène, Erwan Madec, intervient sur 50 séances. L'objectif de cet atelier est d'aboutir à un mieux-être de chacun et fait appel à la créativité, au travail corporel et au défoulement-plaisir de jouer. Pendant un an et demi, se succèdent des improvisations, la création d'une pièce originale avec écriture, la création des décors et costumes et les répétitions. Puis vient la tournée des spectacles, pendant six mois, dans des théâtres municipaux, centres hospitaliers, centres socioculturels, maisons de retraite, écoles ou festivals amateurs. Première représentation au Centre hospitalier jeudi À l'affiche, cette saison, « L'île maginaire », une île, née de l'imagination des treize auteurs du Théâtre des Abeilles. Une île, trop belle pour être vraie. Un trou, un bouchon porté par la sagesse d'un Indien et la plume d'un écrivain. Quand l'abondance des arts et des richesses est menacée de dérive, que mettent en place les habitants pour préserver leur île, située entre fiction et réalité ? À découvrir au cours des prochains spectacles. La première représentation se déroulera au Centre social du centre hospitalier,jeudi, à 14 h 30. Une longue tournée jusque dans la région lilloise Puis débutera la tournée qui passera par la maison de retraite Ker An Dero, à Plourin-lès-Morlaix, le jeudi 5 février, à 14 h 30 ; l'Espace du Roudour, à Saint-Martin-des-Champs, le jeudi 26 février, à 20 h 30 ; le centre Henri-Queffelec, à Gouesnou ; le centre socio-culturel, à Lesneven ; la Fondation Bon Sauveur, à Bégard (22) ; le centre Perharidy, à Roscoff ; le Centre hospitalier, à Plouguernével (22) ; la salle Tournemine, à Landivisiau ; l'EPSM de Lommelet, dans l'agglomération Lilloise (59) au mois de mai, pour se terminer au théâtre de Morlaix, le 5 juin, à 20 h 30. Source : Le Télégramme 23 janvier 2015


 
Radio : Micro Stand-Arts

Micro Stand Arts. « La Rumeur » comme invitée vedette Réalisée dans le cadre des ateliers thérapeutiques de l'hôpital psychiatrique de Morlaix, l'émission trimestrielle « Micro Stand Arts » sera diffusée sur Radio Nord Bretagne, demain, à 19 h 10 (sur 100.5). Pour ce printemps, les huit membres du groupe ont choisi le thème de « La Rumeur ». Afin de l'illustrer, ils ont demandé à Sophie Prévost, journaliste à la rédaction locale du Télégramme, de se prêter au jeu de l'interview. L'émission sera diffusée tous les premiers samedis du mois, pendant trois mois. Elle sera également réécoutable sur www.stand-arts.org Source : Le Télégramme 02 mai 2014


 
Exposition Novembre 2013

Stand-Art. L'exposition installée à l'hôtel de ville Artistes, animateurs et équipe soignante réunis, lors du vernissage, devant quelques-unes des oeuvres exposées.  Comme tous les ans en fin d'année, les créations des patients qui fréquentent les ateliers thérapeutiques du Centre Hospitalier des pays de Morlaix sont accueillies à l'hôtel de ville. Le vernissage de cette exposition a eu lieu vendredi, en présence d'Agnès Le Brun, maire, de ses adjoints, de Richard Bruban, directeur de l'hôpital, du Dr Yves Hémery et de l'équipe soignante pour l'association Stand-Art. Travail de l'argile et du portrait Les sculptures et les peintures, installées à l'étage, dans la salle Cornic, sont le fruit du travail réalisé dans les ateliers thérapeutiques, dont la conduite artistique était confiée, cette année, à la plasticienne, Gaëlle Haubtmann et au peintre morlaisien, Jean-Luc Bourel. L'atelier sculpture a été orienté vers la découverte de l'argile et de magnifiques pièces ont été réalisées. Jean-Luc Bourel a, quant à lui, travaillé le portrait et décliné les techniques de peinture en noir et blanc. L'un et l'autre ont ressenti les prises de conscience et de confiance des groupes qu'ils pilotaient. Agnès Le Brun a, dans son allocution, rappelé l'importance d'ouvrir les portes de l'hôtel de ville à cette exposition et a chaleureusement rendu hommage aux artistes. Yves Hameury, au nom de toute l'équipe de Stand-Art, l'a remerciée de permettre la mise en valeur du travail, réalisé lors des ateliers thérapeutiques. Ces pièces sont en vente à prix raisonnable, de même que des photos-cartes postales et des cartes-livres. L'exposition est en place jusqu'à samedi, de 14 h à 18 h. Source : Le Télégramme 26 novembre 2013


   
Ouest-France : Théâtre 2013

Première publique réussie pour le Théâtre des Abeilles Télécharger l'article en pdf Les comédiens du Théâtre des abeilles ont montré un véritable savoir faire hier soir au Roudour....Souce : Ouest France 2013 Ouvrir Théâtre des Abeilles, le soin par l'expression de l'art Télécharger l'article en pdf Le théâtre des abeilles est une émanation de l'association Stand-Arts...Souce : Ouest France 2013 Ouvrir


 
Le Télégramme : Théâtre 12 janvier 2013

Stand'Arts. Un atelier thérapeutique de théâtre La troupe du Théâtre des Abeilles, à l'issue d'une séance de répétition sous la conduite de Blaithin Allain, metteur en scène (à gauche). Le Théâtre des Abeilles, atelier thérapeutique de l'association Stand'Arts, présentera une pièce de sa création, «C'est beau... de l'air», le 24 janvier et le 1er février. L'association Stand'Arts, née en 1998, est articulée autour des ateliers thérapeutiques artistiques mis en place au Centre hospitalier des Pays de Morlaix. Ceux-ci ont pour objectif de favoriser le soin et la réinsertion sociale des personnes en difficultés psychiques. L'atelier théâtre a une histoire depuis 1980 et un nom qui symbolise l'effort social et le désir d'appartenance: «Le Théâtre des Abeilles». Il travaille sur un cycle de deux ans pendant lesquels un groupe constitué choisit un thème, écrit les textes et travaille le jeu scénique, à raison d'une heure et demie toutes les semaines. Quinze acteurs Actuellement, quinze acteurs volontaires mettent au point leur nouveau spectacle, avec l'aide de quatre infirmières, Catherine, Sylvie, Nadine et Katell, et sous la direction de Blaithin Allain, comédienne et metteur en scène d'origine irlandaise, installée à Morlaix. Les costumes des comédiens ont été réalisés par l'atelier L'Envers du décor, de la MJC et les décors sont créés lors des séances de travail. Le spectacle est presque prêt et les acteurs peaufinent actuellement les derniers détails scéniques. La pièce s'intitule «C'est beau... de l'air» ; l'action se déroule dans un aéroport, lieu d'évasion dans lequel, en raison d'une panne informatique, les contrôles se renforcent à outrance.... La première de ce spectacle sera présentée le jeudi 24janvier, à 14h30, au centre social du centre hospitalier, puis le vendredi 1erfévrier, à 20h30, à l'Espace du Roudour, à Saint-Martin-des-Champs. Source : Le Télégramme 12 janvier 2013


 
Exposition Novembre 2012 à la Mairie de Morlaix

Stand-Arts. Peintures et sculptures salle Cornic Élus, équipes soignantes et animateurs des ateliers ont salué le travail réalisé, à l'occasion de l'exposition installée à l'hôtel de ville de Morlaix. L'association Stand-Arts, présidée par le Docteur Elodie LeNen, met en place, depuis 1998, des ateliers thérapeutiques artistiques au sein du Centre Hospitalier des Pays de Morlaix. Ces ateliers offrent à des personnes en difficultés psychologiques une ouverture sur des moyens d'expression et d'investissement. Ils s'adressent à des personnes ayant déjà amorcé un processus d'autonomie. Les quatre ateliers, peinture, sculpture, fonctionnement d'une radio locale et théâtre, favorisent et valorisent la créativité individuelle avec l'aide des soignants et celle des artistes qui les animent. Une grande qualité d'expression Vendredi soir avait lieu le vernissage de l'exposition installée dans lasalle Cornic de l'hôtel de ville, en présence d'Agnès LeBrun, maire, du Docteur YvesHemery, psychiatre et président d'honneur de l'association, de Martine Quéré, psychologue et vice-présidente et Christine Cadiou, cadre infirmier. Les «élèves» des ateliers de sculpture, dirigés par Gaëlle Haubtmann et de peinture par Laure Calvie, démontrent, par leur travail exposé, une grande qualité d'expression ainsi que leur ouverture sur le monde extérieur. L'atelier «Théâtre» animé par Blaithin Allain, présentera le travail effectué sur un cycle de deux ans, en 2013, à l'Espace du Roudour. L'atelier «Radio» de Virginie de Roquigny émet en partenariat avec la station RNB, des séquences consultables sur le site de l'association Stand-Arts. Expo en place jusqu'au samedi 1er décembre. Source : Le télégramme 26 novembre 2012


 
Exposition au Tempo de Morlaix septembre 2010

Stand-Arts. Une expo qui soigne Une partie du groupe d'artistes amateurs, qui s'exercent deux jours par semainedans le cadre de l'atelier thérapeutique de Stand'Arts. Fiers de présenter leur première exposition au Tempo... Les vingt peintres amateurs de l'atelier thérapeutique artistique, lancé il y a douze ans par l'association Stand'Arts, ont fait leur vernissage au Tempo, vendredi. Où la création supporte le soin. Une soixantaine de toiles habillent les murs du Tempo. Des visages, des paysages, de l'abstrait, du figuratif: «Nous avons cette année un style riche, expressif et coloré!», s'amuserait presque le Dr Yves Hémery, médecin psychiatre, chef de service au Centre hospitalier de Morlaix. Derrière ces oeuvres d'un jour, à acquérir pour toujours (moyennant 60 EUR pièce) se cachent les vingt fidèles inscrits cette annéeà l'atelier peinture de Stand'Arts. Tous sont suivis, à l'hôpital de Morlaix, par un médecin psychiatre. Mais tous, à l'image des autres patients accueillis dans les ateliers théâtre, sculpture ou encore radio lancés par l'association, ont acquis le goût de la création. Un challenge lancé en 1998, mais qui jamais ne s'épuise. «J'ai accompagné pour la première fois le groupe cette année, à raison de deux séances hebdomadaires, commente M-art'in, artiste peintre originaire de Louannec (22). Dès le départ, je voulais surtout qu'ils se lâchent!». «La création doit être un bonheur» Secondée par les infirmières Sylvie Salaün, Nadine Gourlaouen et Nelly Inizan, l'artiste a obtenu, de son propre aveu, «un résultat rapide et étonnant» de la part de ces amateurs, âgés de 18 ans à plus de 50 ans. «La création doit être un bonheur, pas une souffrance. On l'a tous en nous au départ, reste à se sentir assez libre pour la libérer!», ajoute-t-elle. L'intérêt thérapeutique d'une telle activité ne serait, lui, plus à démontrer: «Ces ateliers sont bien souvent les seuls endroits où l'on a réussi à établir un contact avec les patients», souligne Sylvie Salaün. Le plaisir est un soin Ravi de cette nouvelle exposition, que le directeur du Centre hospitalier Richard Brébant est déjà venu voir, Yves Hémery s'est encore réjoui, vendredi, qu'elle puisse, ainsi que l'atelier, «servir de lieu ressources pour de nouveaux patients». «Les personnes peuvent compter les unes sur les autres pour avancer. Et trouver ainsi du plaisir dans une activité de soin, ce n'est pas rien!» insiste-t-il. «La surprise, celle qu'ont ressentie les artistes amateurs en se voyant capables de se transcender, fait aussi partie d'un cheminement thérapeutique». Pratique Exposition visible au Tempo jusqu'à la fin du mois. Renseignements : www.stand-arts.org  > Source : Le Télégramme octobre 2010