Radio Micro-Stand-Arts en reportage

Bal Mabille. Pas de danses à l'hôpital

L'expo qui soigne

Cédric Hergault, de l'ensemble Bal Mabille, s'est mêlé aux danseurs pour donner le tempo.

Les résidents de Bélizal et les patients de psychiatrie de l'hôpital ont participé à un bal, lundi, au centre d'activités sociales de l'hôpital. Et c'est en nombre qu'ils sont entrés dans la danse, par binômes, sur des airs de polka, valse, slow, ou dans des rondes, sur de la musique ancienne ou populaire, comme la bourrée auvergnate.

Un partenariat avec Son ar Mein

Emmanuelle Huteau, à la clarinette et au chant ; Camille Aubret, au violon ; Olivier Depoix, à l'accordéon, et Cédric Hergault, aux percussions et à l'animation, réunis dans l'ensemble Bal Mabille, un clin d'oeil à ce bal parisien du XIXe siècle, ont décliné toutes sortes de rythmes et de musiques pendant une heure et demie. Cet événement musical, est, depuis juillet, le douzième qu'organise l'association Son ar Mein, en partenariat avec des Ehpad et des hôpitaux.

Une diffusion radiophonique

Des patients de psychiatrie, membres de l'atelier thérapeutique radiophonique de l'association Stand-Arts, ont enregistré la musique du bal et réalisé des interviews des musiciens et de danseurs. Aidés par Michel Autret, de Tébéo, ils réaliseront une émission qui, après avoir été écoutée et validée par l'ensemble du groupe, sera diffusée sur internet, où sont déjà archivées 29 émissions, et en juillet, un samedi matin, sur Radio Nord-Bretagne.

Source : Le Télégramme 15 avril 2017